<--- back

 

el rei

Spectacle de théâtre visuel

calendrier |fiche technique | photographies | video I presse | dossier

 

Mise en scène, dramaturgie et interprétation Xavier Bobés

Space sonore et musical original Julià Carboneras

Construction scénographique et atrezzo Sandrine Veyry

Vidéo Albert Coma

Direction d'acteur Eric de Sarria

Lumières Julià Carboneras i Xavier Bobés

Construction Petit Royaume Daniel Benito

 

“…et il s’est trouvé entouré de pièces. Rien n’avait du sens. Le tout n’existait pas en lui même car il manquait toujours d’une partie importante...”

 

Le roi de la Solitude / El rei de la soledat est un spectacle de théâtre visuel qui présente un univers plein de cachettes, structures décadentes et personnages solitaires.

PLAYGROUND commence avec ce spectacle une période centrée sur la recherche de nouveaux éléments scéniques. Le processus de création démarre avec le mélange de différentes disciplines artistiques qui se retrouvent grâce à un jeu qui part du hasard: on écrit un conte, on invente une répétition/espace de jeu nomé “royaume de la solitude”. Dans celuic-ci, on expérimente les possibles dialogues entre les différentes disciplines et on improvise avec les objets se reposant sur la poésie qu’ils contiennent grâce à son existence et sa relation, autrefois, avec une femme, un homme, un enfant (pénétrer dans les souvenirs des objets pour récupérer les expériences et les sensations de ceux qui les ont manipulés).

Tous les objets qui sont manipulés en scène ont un point en commun: ce sont des choses cassées, des objets obsolètes. Des êtres déambulants des profondeurs, des monstres quotidiens fantastiques, perdus dans le temps, sans code, sans boussole. Des personnages qui se sont reconstruits, qui ont modifié leur aspect. Placés derrière et après tout, sur les coins, sur les côtés, on devine les voyageurs de nulle part, spécialistes en perdre le temps: fugitifs, invisibles, sans forme précise, clowns, aux yeus larmoyants et spiègles...
Il y a aussi une série d’objets-encadrement où l’homme peut penser et s’exprimer, où il peut mener un ordre. Une conduite réservée, un résultat immédiat.

Observer les formes et les essences d’un point de vue humain. Décrocher les petits gestes sans prétentions. La simplicité de la sincérité des choses. La complexité de tout ce qui est, en apparence, irréductible.


Construir un espace en dehors du temps pour apprécier la valeur du temps, et avec celui-ci,  ne pas se sentir pressé.


Détruir et reconstruir les objets à manipuler, improviser et jouer avec le hasard, écrire des images et théâtraliser les mots, la photographie observée com un élément théâtral et mobile, le film qui devient l’image d’un souvenir, la peinture en l’air.

 

« El rei de la soledat » est un spectale sans paroles

 

Coproduction du Festival NEO 2006, 6è Premi de Projectes d’Arts Escèniques Lleida 2005 et PLAYGROUND

Avec les soutien du Departament de Cultura i Mitjans de Comunicació – Generalitat de Catalunya, L'Estruch de l'Ajuntament de Sabadell, Centre Cultural la Mercè de Girona, Cèl.lula Sant Mori et l'Institut Ramon Llull